Sri YOGI RAMSURATKUMAR



For English version, please click here

 Notice biographique
(v. ci-dessous)

Paroles de Yogiji

Photos de Yogiji

La voix de Yogiji

Videos de Yogiji

 

Témoignages de première main

Bibliographie - Livres

Autres témoignages - Rencontres avec Yogiji, articles et souvenirs

Le Yogi Ramsuratkumar Ashram
Tiruvannamalai

Autres lieux dédiés à Yogiji

 

PETITE NOTICE BIOGRAPHIQUE

 

Pour une biographie plus détaillée de Yogiji, nous renvoyons à la bibliographie où vous pouvez télécharger des livres

 

Yogi Ramsuratkumar est né dans un village près du Gange, au Bihar et non loin de Varanasi (Bénarès) le 1er décembre 1918. Dès l’enfance, il montre des signes d’une soif spirituelle intense. Il a une dévotion extraordinaire pour le Gange. Souvent assis sur ses rives, il ressent alors une paix qui descend sur lui. Très souvent, regardant les étoiles et écoutant la douce mélodie du fleuve, il s’endort sur ses rives.

Le jeune Ramsuratkumar est comme magnétiquement attiré par les saints et les sadhus que l’on rencontre là en grand nombre et avec eux il s’engage dans le Nama Japa. Son père lui a raconté les histoires du Ramayana et du Mahabharata et le jeune garçon les a intensément absorbées.

Bien que le garçon aille comme les autres à l’école, son attirance est pour les rives du Gange et pour les légendes racontées par les sadhus qui voient en lui une grande âme. Sa compassion est déjà immense et le conduit bien souvent à amener chez lui comme chez ses voisins les sadhus qui mendient leur nourriture, et il n’hésite pas à leur donner son propre repas.

C’est à 12 ans qu’il a son éveil spirituel. Alors qu’il est en train de tirer de l’eau d’un puits lors d’une nuit éclairée par la lune, il voit un moineau qui gazouille de l’autre côté de la margelle. De manière impulsive, il lance la corde vers lui, celle-ci heurte l’oiseau qui s’abat sur le sol. Pris d’angoisse incontrôlable et noyé de larmes, il prend l’oiseau dans ses mains et verse quelques gouttes d’eau dans son bec, mais l’oiseau est mort. Le garçon immerge alors l’oiseau dans le Gange. Cet incident fait se lever nombre questions dans l’esprit du jeune Ramsuratkumar. Il regrette son acte et ressent que s’il n’avait pas agi de manière impulsive l’incident aurait été évité. La souffrance qu’il ressent emplit son cœur de compassion envers toute créature.

Alors qu’il a 16 ans, mu par un immense impulsion de rechercher Dieu, il quitte sa demeure sans rien emporter. Il réalise qu’il est guidé par un pouvoir spirituel extraordinaire. Il peut entendre l’appel de Son Père, le Seigneur Lui-même.

 

 Des expériences mystiques profondes le rendent conscient de sa mission spirituelle qui le conduit en 1947 à l’ashram de Sri Aurobindo à Pondicherry. Là un jeune disciple de Sri Aurobindo lui conseille de rendre visite à l’ashram de Ramana Maharshi  à Tiruvannamalai. Il demeure là pendant trois jours et s’emplit d’une énergie spirituelle plus grande. Une personne lui donne une coupure de journal qui le dirige vers Swami Ramdas à Kanhangad au Kerala. Lors de sa première visite, le jeune homme n’est pas attiré par Swami Ramdas et il retourne à Varanasi. L’année suivante, en 1948, il retourne à l’ashram de Sri Aurobindo mais ne peut y rester longtemps. Il va au Ramanashram où il demeure pendant deux mois, assis en la présence de Ramana Maharshi. Il ressent la nécessité d’un Guru et retourne vers Swami Ramdas mais, de même que la première fois, il ne se sent pas attiré et retourne vers les Himalayas. En 1952, mu par une forte pulsion intérieur, il retourne vers Swami Ramdas où il trouve en lui la lumière spirituelle, plus brillante.

 

Sri Aurobindo lui donna Jnana. Sri Ramana Maharshi le bénit avec Tapas et Swami Ramdas lui donna le nectar de Bhakti. Swami Ramdas l’initia dans le divin Mantra : " Aum Sri Ram Jai Ram Jai Jai Ram ", en le prononçant trois fois à ses oreilles.

Bhagavan devint l’incarnation de la Béatitude et après deux mois il fut contraint de quitter Kanhangad et avec les bénédictions de Swami Ramdas et inspiré par une ordre intérieur, il partit en 1952 pour Tiruvannamalai. Après 7 années de voyage à pied à travers l’Inde entière, Bhagavan parvint à sa destination, Tiruvannamalai, en 1959, et continue de répandre la grâce sur l’humanité, vêtu d’un doti et d’un turban vert et tenant des éventails de palmier et une noix de coco. La prescription de Swamiji est de toujours chanter le Ram Nam.

   Jusqu’aux environs de 1977, Shri Yogiji se trouvait à Tiruvannamalai près du Chariot du Temple, aux coins des rues, sous les arbres du temple. Ensuite, acceptant avec bienveillance les demandes des dévots, Bhagavan commença à demeurer dans une petite maison Sannadhi Street. La foule des dévots augmentait toujours et vint le besoin d’un ashram. Pour combler le désir vieux de 15 ans des dévots, Swamiji accepta gentiment aux environs de mai 1993 que l’on acquiert grâce aux contributions un site à Agrahara Collai, Tiruvannamalai, de 3,5 acres (1,4 ha). Bientôt après en la présence bienheureuse de Guru maharaj, la bhumi puja fut accomplit, le terrain fut clôturé et un darshan mandir construit. En février 1994, la première pierre pour le complexe de l’ashram fut posée par Swami Satchidanandaji de Kanhangad dans la céleste compagnie de Yogiji.

 

 < L'ancienne maison de Yogiji Sannidhi street

 

Les marches près de l'entrée du Temple sur lesquelles on pouvait souvent trouver Yogiji, en face de sa maison >

 

L’ashram a commencé à fleurir et prendra, dans la vision de Bhagavan, une combinaison de Beauté de Durabilité et de Divinité.

L’imposante structure principale, le cœur de l’ashram, comme Shri Yogiji le dit avec esprit, sera un une fusion de toutes les cultures de notre patrie. Ce trésor est béni par Bhagavan pour radier Paix et Harmonie à travers le monde, maintenant et pour la postérité. La vue de la montagne à partir de cet endroit est unique. Le hall principal de forme ovale a 350 pieds de long et 150 pieds de large en son centre et peut contenir 4.000 dévots.

 

(Page d'accueil)